DAARA J FAMILY + Guy Bilong

DAARA J FAMILY

Depuis leurs débuts dans les années 90 à Dakar, Faada Freddy et N’dongo D. œuvrent pour la création d’un pont entre leur culture et le reste du monde. Leurs textes engagés en wolof, en anglais ou en français, ont toujours portés l’espoir d’un monde meilleur avec un optimisme sans faille.

En formation live band, leur hip-hop se fait l’écho de leurs préoccupations sociales : l’éducation, l’écologie, la protection de l’enfance. Le groupe s’engage pour une vraie identité africaine, pour les générations futures, et s’élance avec la fougue et l’urgence que donne la sensation d’une mission à accomplir.

Aujourd’hui, Daara J Family reste l’un des groupes phares de la scène hip-hop venant d’Afrique. Le duo a gagné en maturité et entre leurs projets solos respectifs, les deux amis d’enfance N’Dongo D. et Faada Freddy, portés par la même fougue qu’à leurs débuts et forts d’une nouvelle impulsion créatrice, repartent sur les routes !

 

 

 

1ère partie : Guy Bilong

Né au Cameroun, Guy Bilong choisit dès son plus jeune âge de devenir musicien. C’est à l’âge de 8 ans qu’il se retrouve dans les bras de l’excellent batteur de la star américaine James Brown. Au cours de sa tournée camerounaise, ce dernier lui offrira, comme souvenir, ses célèbres baguettes qui ont hypnotisé tant de personnes. Ce fameux cadeau l’incitera à vivre la même passion que son idole de toujours. Quelques années plus tard, Guy, impose sa force de frappe en accompagnant les plus grandes vedettes.

Après de nombreuses tournées dans l’ombre des barons de la musique africaine, tels que Fela Kuti, Alpha Blondy, Mory Kante, Manu Dibango… pour ne citer qu’eux, Guy débarque à Paris.

En 1990, il monte son propre groupe avec quelques amis, les Camerlog’s. Le premier album, Makossa Connection est vendu à plus de 300.000 exemplaires et consacré « Disque de l’année » par les médias africains. De 1991 à 1993, le groupe multiplie les concerts des États-Unis à l’Australie, du Canada au Brésil, en passant par la Suède et plusieurs pays d’Afrique. En 1995, il récidive avec la sortie de son 1er album solo, intitulé Vibration, comme pour marquer à jamais de son empreinte les hautes sphères de la galaxie Makossa.

 

 

▬▬▬▬▬▬

En vente très prochainement !

 

 

asian

Lieu

Salle de concerts
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×